Suite de Chronique d’un Tour Du Monde #2

Le Train d’Atyutthaya à Pak Chong

Nous décidons de quitter Ayutthaya par le train. Plus que le moyen c’est l’expérience qui nous intéresse et c’est notre baptême en Asie. La Thaïlande est assez bien organisée touristiquement et le personnel de la gare gère les touristes en venant lui même consulter les billets pour les faire monter dans le bon train. Anh qui stresse un peu me demande toujours d’aller demander aux agents dès qu’un train arrive ! « Ne t’inquiètes pas, de toutes les façons ils nous préviendront ! ». Je ne tarde pas à avoir raison. La banquette du train est… En bois, une suite de latte fine qui part des fesses et dessine une légère courbe pour le dos. J’installe les sacs sous nos pieds, seul emplacement dispo. Bien qu’il y ait pas mal de touriste sur le quai, on se retrouve entouré de thaïlandais. Rapidement tout le monde s’installe, beaucoup essaient de pioncer, les femmes tentent d’attraper leurs enfants qui courent un peu partout. Des vendeurs passent avec des plateaux repas, riz / poulet. C’est un peu la cohue ! Mais on finit par arriver à bon port !

Ricky, un Australien pas comme les autres

Pendant que nous attendions le train à Ayutthaya un jeune homme blond, à l’allure de surfeur, un collier en perle de bois autour du cou, approche. Il ressemblerait presque à Brice de Nice. Il aborde la conversation dans un anglais rapide qu’on parvient tout juste à saisir. Il veut savoir où l’on va et pourquoi ! Question normale de voyageur à voyageur en somme !

Nous lui expliquons qu’on va à Pak Chong pour y visiter le parc naturel de Khao Yai classé patrimoine mondial UNESCO. Lui ne sait pas trop où aller. Il doit prendre son vol retour à Bangkok dans quelques jours et il pense retourner là-bas directement.

Alors que nous débarquons à Pak Chong, il est sur le quai ! Toujours avec un sourire en banane il nous sort tout guilleret : « Je vous ai suivi ! ». Nous nous retrouvons à prendre la même chambre à Bobby’s Appartement. Ricky n’est pas un australien comme les autres. Il ne boit pas de bière ET il est végétarien. Il a beaucoup voyagé en backpacker. Avec lui, nous rigolons beaucoup de l’accent anglais des français : « So french !!!* » s’esclaffe t’il alors qu’une nouvelle venue, française, discute à la table d’a côté ! Il tentera aussi d’expliquer à Anh sa « knock knock joke » (version anglaise de « toc toc, qui est là ? ») que je ne vais pas vous raconter… Il faut l’entendre pour comprendre :D

Au moment de se quitter il nous invite chez lui à Melbourne, rendez-vous est pris pour dans 7 mois !

Khao Yai, Phimai puis le Cambodge

Le parc de Khao Yai vaut le détour (la photographie que vous pouvez voir en revenant sur la page d’accueil, dans le slider est un lieu qui a servi de tournage pour le film « La Plage »). Qui plus est, nous nous sommes délecté de la nourriture de Suri chez Bobby’s Appartement. Alors qu’en arrivant, je rêvais d’une salade de papaye, elle leva la tête et me répondis : « c’est possible ! ». 2 minutes après je dégustais ce plat typique de thaïlande : Som Tam, avec des papayes qui ne pouvaient pas être plus fraîches pendant qu’Anh mangeait d’après elle « le meilleur curry jaune qu’elle ait gouté jusqu’à aujourd’hui (encore d’actualité) ».

Nous faisons route vers l’Est. Le compte à rebours pour notre visa vietnamien ne va pas tarder à débuter (car souvenait vous, nous devions démarrer notre Tour Du Monde par le Japon !). Après une brève halte à Phimai nous entamons le trajet jusqu’à Aranyapraphet. Ville frontière…

* tellement français

Lire la suite : Chronique d’un Tour Du Monde #4


Articles sur le même sujet :