Il y a quelques temps lorsque nous étions en train de randonner au parc Torres del Paine, nous avons rencontré Colombe et Guillaume, un couple voyageant pendant 4 mois en Amérique du Sud. Ils nous ont demandé où on prévoyait de passer la soirée du 31, nous, pas vraiment organisés, on leur répond qu’on ne sait pas trop et qu’il faudrait qu’on y réfléchisse :D Et eux nous expliquent qu’ils ont déjà réservé leur hébergement à Valparaiso et qu’il avait pris la dernière chambre disponible de leur auberge !  De retour à Santiago, nous décidons avec notre amie Chloé de réserver un appartement sur Valparaiso, car c’est là où sera tiré le plus grand feu d’artifice d’Amérique Latine.

Fraichement revenus d’Argentine, nous prenons le bus le 30 décembre, qui mettra moins de 2 heures pour rejoindre Valparaiso de Santiago. Pour ceux qui ne connaissent pas, Valparaiso, c’est la deuxième plus grande ville du Chili après la capitale Santiago, elle a toujours attiré poètes, peintes ou philosophes (dont Pablo Neruda) et est qualifiée de capitale culturelle. Ce qui frappe aussi à Valparaiso c’est son relief, grand port de fret maritime, le coté marin et plat de la ville est surplombé  par 42 collines (cerros) et son lot de funiculaire ! Bref, une ville haute en couleur, avec des ruelles, des passages escarpés qui s’adaptent à la forme des collines, ce qui nous change un peu des villes Chiliennes habituellement parfaitement quadrillées !

Port de Valparaiso

Arrivés a Valparaiso, nous décidons de faire les courses car nous avions décider de cuisiner nous même pour économiser un peu. Et là, c’est un peu comme le film « La course au jouet », le supermarché est noir de monde et les courses deviennent un peu un cauchemar mais au final on a tout (ou presque) ! Donc on a décidé d’aller prendre un verre au « Bar de Pisco », un bar qui propose des cocktails un peu différents à base de Pisco. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Pisco est un alcool à base de raisin généralement entre 35 et 40 °C dont les Chiliens et les Péruviens se disputent la paternité, quoi qu’il en soit la version la plus connue, le Pisco Sour est un cocktail vraiment très bon que nous n’avons pas manqué de goute un peu partout ! Quelques Piscos plus tard, il est temps de se coucher pour être en forme le lendemain.

Après quelques petites courses, notre groupe se disperse, Chloé visite des amis, Justine se met en route pour la maison de Pablo Neruda et nous ? Bah on rentre faire la sieste, et oui tout pour être en forme pour ce soir. Vers 20h, tout le monde rentre et on commence a préparer notre réveillon, au menu : Guacamole maison et ses nachos, Crevette et sa mayonnaise maison avec du Pisco Sour (bah oui !), fois gras (commandé sur Santiago à un artisant français !) avec un vin type vendanges tardives, pièce de boeuf tagliatelles et en dessert des crêpes ! Le ventre bien tendu, nous sortons pour voir le feu d’artifice déguisés avec nos accessoires :D Puis nous irons danser sur la place Sotomayor où la fête bat son plein jusqu’à tard !

Ici, masques, chapeaux et accessoires sont de sortie le 31 !

Ici, masques, chapeaux et accessoires sont de sortie le 31 !

Prêts pour le passage en 2012 !

Prêts pour le passage en 2012 !

Voila une belle année qui se termine pour nous, pleine de découvertes et de voyage. Assurément 2012 s’annonce tout aussi fameuse avec la visite du désert d’Atacama pour commencer ! Bruno et moi, nous vous souhaitons à tous une excellent année 2012 !  Et qu’on se le dise, moi je ne crois pas à la fin du monde cette année :D


Articles sur le même sujet :