Aujourd’hui je vous parle de mon papa. Mon papa il voyage en France principalement, je l’ai déjà expliqué dans la genèse de notre Tour Du Monde : ça n’est pas un gène le voyage. En tout cas pas chez moi. C’est plutôt une maladie qu’on m’aurait transmise, peut-être en parti par ma grande soeur ainsi que par un vieil ami.

Revenons à mon papa. Il voyage en vélo surtout depuis sa retraite. Et je parle bien de voyage. Le vélo c’est bien de famille, d’ailleurs, tout mes cycles, c’est lui qui me les a remis en état. C’était souvent de la récup ! Mon vélo actuel est d’ailleurs son ancien vélo de course.

Depuis qu’il a décidé de voyager, il s’est équipé : GPS, remorque, panneaux solaires, cuissard de vélo. Ce qui m’épate chez lui, c’est la manière dont il a su exploiter les nouveautés pour vraiment se simplifier la vie et augmenter son autonomie.

En général il part dans le massif des vosges, pédaler plusieurs jours. Il n’est pas rare qu’il parte seul, même s’il préfère la compagnie. Le problème c’est qu’il faut en trouver des compagnons. Rouler vite, pendant plusieurs jours dans les routes de montagne. Le soir il bivouac avec sa petite tente, fait la vaisselle avec son savon biodégradable : un véritable contact avec la nature, avant de se remettre en selle dès le jour levé. Grâce au GPS de rando, il ne se perd plus ce qui lui offre toujours plus de liberté, pour le charger il utilise sa dynamo ou son panneau solaire s’il fait beau.

Bref, vous l’avez compris, je suis fier de lui. Encore un peu d’entrainement et je pourrais éventuellement partir avec lui un de ces quatre !