C’est sur cette phrase d’Anh que nous avons commencé à débattre ce matin au ptit déj (et oui, dès le matin on en parle !). En effet, une question qui revient souvent lorsque l’on prépare un voyage et encore plus un long voyage c’est cette question : « que doit-on emmener ». Avec comme contrainte de voyager le plus léger possible, étant donné qu’il faudra ensuite porter tout cela. Mais revenons en au sujet, Anh est devenue une fan inconsidérée des vêtements techniques au point d’oublier que les « non-techniques » présentent quand même des avantages !

De l’utilité des vêtements techniques

Les vêtements techniques (voir bref article wikipedia ici) sont généralement en matières synthétique et destinés à une utilisation particulière. Ceux qui nous intéressent sont ceux destinés à la randonnée et aux sports en extérieur.
A la différence de leurs équivalent en fibres naturelles (coton, soie, laine, etc.), ils vont proposer bien des avantages :

  • Des propriétés imperméable importante (Goretex par exemple)
  • Un poids imbattable pour un vêtement chaud (Pull en laine ≠ Polaire)
  • Respirabilité accrue (Cas des 2 matières précédemment citées)
  • Séchage rapide (tout vêtement en polyester)

En revanche, ils ont aussi des inconvénients, parmis les majeurs :

  • Généralement, prends les odeurs corporelles assez rapidement
  • Extrêmement inflammable
  • Contact avec la peau parfois moins agréable
  • Prix ?

La respirabilité, c’est quoi l’intérêt ?

Principe Goretex

Fonctionnement du Gore Tex et plus généralement des fibres synthétiques

En fait, par rapport aux matières non respirantes, la transpiration va être mieux évacuée. Rappelons que le principe de la transpiration est de refroidir le corps grâce à l’eau qui affleure sur la peau, un peu d’air et ça fait du frais :D
Quand il fait froid :
Le vêtement va évacuer la transpiration, ce qui en plus de nous garder au sec permet d’éviter d’avoir froid car même s’il y a du vent, on va éviter un effet glacial. Le Gore Tex dispose en plus de propriété imperméable (les mailles sont assez fines pour laisser passer la vapeur issue de la sudation, mais trop fine pour laisser passer les gouttes de pluie).
Quand il fait chaud :
Pas de transpiration conservée sur le corps… Alors… Quand il fait froid c’est pratique, mais quand il fait chaud…
Si on pratique une activité qui fait beaucoup transpirer, autant qu’une partie soit évacuée. Surtout que cela permettre d’éviter un coup de froid une fois que l’on stoppe l’activité. Par contre, dans les autres cas c’est moins évident… C’est là qu’on va retrouver l’intérêt du coton par exemple !

Si si, on va prendre du coton avec nous, Doudou !

Au contraire de ces matières respirantes et qui promettent monts et merveilles, les matières naturelles sont plus… naturelles. Elles ont quand même des propriétés intéressantes. Le coton par exemple :

  • Perméabilité à l’air
  • Agréable à porter (toucher)
  • Pas cher


Le coton ne va pas aider à l’évacuation de la transpiration, il va plutôt avoir tendance à l’absorber. Si vous combinez cette propriété avecsa perméabilité à l’air vous obtenez finalement une matière idéale pour les grosses chaleurs. L’air va traverser le t-shirt et souffler sur la peau humide (puisque la transpiration a plutôt été conservée) et nous refroidir. J’ai fait un ptit dessin pour bien expliquer ce qui se passe.

Si vous regardez notre itinéraire, nous allons quand même passer un certain temps dans des pays où il fait plutôt chaud. Environ les 5 premiers mois en Asie. On ne peut donc compter que sur des textiles synthétiques, même si c’est pratique à laver (surtout rapide à sécher en fait). Les vêtements en coton ou en lin sont généralement plus recommandé dans ces pays.

Conclusion avant voyage !

En voyage et encore plus en tour du monde (ou voyage long / multi climats), on réservera donc les vêtements techniques pour les grands froids (plutôt que des vêtements en laine, très lourd) et le reste pour quand il fait chaud ou pour les climats tempérés (on pourra mixer selon le résultat qu’on recherche).
Avec tout ça, vous  devez maintenant savoir pourquoi lors de l’utilisation de vêtement technique on recommande d’appliquer une règle :
Si l’on souhaite profiter des propriétés respirante, il ne faut superposer que des couches techniques !


Articles sur le même sujet :