Passer la frontière : de Dien Bien Phu (Vietnam) à Muang Khua (Laos)

Passer la frontière : de Dien Bien Phu (Vietnam) à Muang Khua (Laos)

Dien Bien Phu fut notre dernière escale au Vietnam avant de rejoindre le Laos. Nous sommes arrivés en milieu d’après-midi et sommes repartis le lendemain. C’est plutôt un point de passage pour les voyageurs qui transitent entre le Vietnam et le Laos (ou l’inverse). Nous avons surtout bullé dans la ville et sommes allé voir le monument à la victoire de 1954 contre les français qui trône au milieu de la ville.

  • Prendre son ticket pour le Laos

A la station de bus de Dien Bien Phu, il est aisé d’acheter un ticket directement pour la première ville du Laos derrière la frontière, Mouang Khoua. Les prix sont affichés, 100 000 VND au moment de notre passage.
La route n’est pas très bonne du côté laotien. Ainsi il n’est pas possible de traverser en cas de forte pluie, pensez à conserver quelques jours de visa au cas où il faudrait établir un plan de repli.

  • Le bus

On nous a demandé d’être à la station à 5h du matin pour un départ prévu à 5h30. Nous avons quitté la station de bus à 6h. Un vrai bus, plutôt confortable et qui ne ramasse pas des gens toutes les 5 secondes. Une bonne surprise.

  • Sortie du Vietnam au poste de Tay Trang

Le trajet fut vraiment tranquille et les paysages agréables. A 7h40 nous étions déjà arrivé au poste frontière vietnamien de Tay Trang. La procédure de sortie est assez rapide, de l’autre côté du poste on récupère le bus à nouveau qui repartira une fois tout le monde passé.

Les douaniers proposent de faire du change de Dong vietnamien en Kip laotien. Nous avons pu facilement écouler le stock restant à un taux acceptable.
Si après votre arrivée au Laos, vous comptez vous arrêter, comme nous l’avons fait, à Mouang Khoua et Mong Ngoi, prévoyez des sous et de préférence des kips. On s’est vu accepté nos bahts thaï à un taux très moyen. Les dollars US sont plutôt bien acceptés. Dans ces 2 villes, il n’y a pas d’ATM et les possibilités de change sont assez rares. On a regretté ne pas avoir choppé plus de kip avant d’arriver.

  • Entrée au Laos au poste de Panghok

On comprend maintenant la difficulté de faire le passage par soi-même. Le poste pour rentrer au Laos est très éloigné de la frontière Viet. Ce qui obligerait à prendre un transport en moto de Dien Bien Phu à Tay Trang. Sortir du pays et sûrement marcher jusqu’au poste du Laos (plusieurs kilomètres) car il n’y a pas grand monde dans cette zone. Puis après l’entrée au Laos report un transport en moto jusqu’à Mouang Khoua qui là encore assez éloigné.

Nous sommes arrivés à Panghok à 8h30. La route était bloquée par des buldozers. Cette zone est fortement en travaux. Cette frontière a été ouverte récemment.

En se dirigeant vers le guichet pour les visas nous devons nous soumettre à une prise de température pour la grippe H1N1.

  • Visa Laotien

Le visa est bien disponible à l’arrivée (merci Fabrice – pour la confirmation !).

Il faut se munir :

– D’une (1 seule a suffit mais prenez en 2 on sait jamais) photo d’identité.
– De kips
– De dollars
– Un stylo

Une fois la fiche complétée nous attendons environ une demi-heure, sachant que nous étions 5 étrangers. Tous les douaniers étaient bien à leur poste. Je tiens à le préciser car on avait lu qu’il fallait parfois attendre plusieurs heures. Mais je pense qu’ils attendent le bus journalier avant, d’éventuellement, s’absenter.

Le visa pour le Laos se règle en dollar. On peut aussi le payer en baht… C’est plus cher. Ayez des dollars ! Le visa était à 30$ pour les français et il varie selon la nationalité.

Pour récuperer le passport il faut aussi payer le coup de tampon et… La prise de température. Lorsqu’on traverse le week-end (samedi ET dimanche), il faut aussi payer des frais « overtime ».

Voilà l’addition :

Prise de température pour H1N1 : 2000 kips
Tampon d’entrée : 3000 kips
Frais supplémentaire week-end pour le tampon : 4000 kips
Visa : 30$
Frais administratif pour le visa : 1$
Frais supplémentaire week-end pour le visa : 1$

Soit pour nous : 32$  et 9000 kips.

  • De Panghok à Mangkhoua

On quitte la frontière un peu après 9h. La route est un peu moins bonne côté Laos mais des travaux important sont en cours et nul doute que la piste finira par être bien meilleure dans le futur.
A 10h30, on s’arrête pour manger. Le rabatteur signale à Anh que c’est le dernier endroit pour manger, même s’il est un peu tôt. Tant mieux, nous n’avions pas déjeuné et on a finalement pu se délecter une dernière fois d’un bon Pho.
Après mangé, le chauffeur s’endort. Une veille dame le réveille ! Elle ne veut pas attendre la fin de la sieste. C’est le rabatteur qui prendra le volant pour la suite du trajet.

Passage de la frontie€re Vietnam -> Laos a Dien Bien Phu

Le menu est affiché en Viet et en Lao

  • Arrivée à Muang Khoua

A 13h, nous arrivons devant une rivière. Il n’y a plus de route. Nous descendons du bus et la soute est déchargée. La petite ville qu’on aperçoit de l’autre côté est notre destination. Il suffit de prendre un bateau pour traverser (5 000 kips).

Il est dimanche et le bureau de change est fermé, on devra jonglé avec nos dollars US restant, nos bahts et nos quelques kips avant de trouver un endroit où changer. Les coupures d’électricité sont fréquentes et les moustiques aussi. Le Laos fut la première destination où nous avons été forcé de sortir notre moustiquaire.

De Muang Khua on peut trouver des treks. La ville est paisible. En 4h de bateau on peut rallier Muang Ngoi, petit village maintenant touristique, accessible qu’en bateau, pas de véhicule à moteur et pas d’electricité la journée, ni d’internet. On recommande.

Passage de la frontie€re Vietnam -> Laos a Dien Bien Phu

Mouang Khoua est de l'autre côté de la rivière, il faut traverser en bateau. La plate-forme semble réservée aux gros véhicules.


Articles sur le même sujet :

2 Comments

  1. Je ma rappelle, c’était assez épique ce coin, impression de bout du monde, route en terre, traversé d’une riviere avec le bus.

    Top! Vous allez où maintenant?

    Reply
  2. « Après mangé, le chauffeur s’endort.Une veille dame le réveille ! Elle ne veut pas attendre la fin de la sieste. »

    Ahhh ces vietnamiens, on ne les changera jamais ;)

    Ca me rappelle le nombre de fois où je suis entré dans un bar où le tenant du bar était en train de dormir dans la pièce d’à côté, parfois la personnne en question ne dormait pas mais nous ignorait complètement!

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pinterest