Il y a bien longtemps que je ne vous ai pas proposé une visite virtuelle d’un endroit que nous avons visité. C’est réparé avec cet article en photo du parc national le plus célèbre du centre rouge Australienle parc d’Uluru-Kata Tjuta.

Situé dans le Northern Territory au milieu de l’Australie, l’outback, le parc d’Uluru-Kata Tjuta regroupe deux ensembles de formation géologique surprenante. Depuis Alice Springs, la seule ville gisant au centre, il faut compter environ 6h de route ou plutôt 463 km.

Uluru

Uluru est un gigantesque rocher enfoncé dans le sol et dont la partie visible ne serait qu’une infime partie, un peu à la manière des icebergs, un inselberg pour être précis (et oui, le terme existe sur wikipedia). Si Uluru est son nom aborigène, il est aussi appelé Ayers Rock.
S’il est possible de l’escalader, les aborigènes affichent clairement qu’ils sont contre cette pratique. Le gouvernement Australien vous prévient juste des risques encourus. Nous avons préféré nous abstenir et avons fait le tour du rocher qui fait une dizaine de kilomètres.

Kata Tjuta

La seconde partie du parc ce sont les Kata Tjuta, qui sont un peu dans la même vaine, mais pas monolithique comme Uluru. Leur deuxième petit nom est « les monts Olga ».Ceux-ci se trouvent à environ 60 bornes d’Uluru. Ils se révèlèrent plus agréable à visiter pour nous car nous avons pu nous balader aux milieux de ce petit massif montagneux, apprécier le relief et apercevoir quelques oiseaux. Une randonnée un tantinet moins répétitive que faire le tour d’Uluru donc.

S’y rendre et visiter

Vous devez commencer à vous rendre compte de l’importance des distances à parcourir en Australie, il ne faut pas hésiter à compter large car vous passerez du temps à vous déplacer ou dans un bus le cas échéant. Sans avoir besoin de son matériel de camping et d’outdoor, on peut s’arrêter sur le bord de la route pour dormir pour peu qu’on voyage en camping-car / campervan car les parkings sur le bord de la route portent une mention expliquant que l’arrêt pour passer la nuit est toléré.
Sur place, vous êtes forcé de séjourner dans des campings au prix prohibitifs (20$ par personne), tout de même inférieur à ceux d’un hôtel (on se console comme on peut).
L’entrée dans le parc coûte elle 25$ pour un pass de 3 jours. Il y a d’autres options pour celles et ceux qui souhaiteraient rester plus. De notre côté nous avions préféré visiter un autre parc, celui de Kings Canyon.

 Nos photos d’Uluru et des Kata Tjuta


Articles sur le même sujet :