Voilà 6 jours que le désastre japonais a commencé. Le 11 mars, un séisme de magnitude 8.9 a secoué le Japon, déclenchant un violent tsunami sur les côtes du nord est japonaises. En plus de ces évènements déjà extrêmement lourds en perte humaine, le Japon fait aujourd’hui face à une possible catastrophe nucléaire et à de nombreuses répliques sismiques.

Nous sommes vraiment très tristes de ce qui arrive au peuple japonais, nous espérons que la situation va s’améliorer au plus vite et leur témoignons notre plus grand soutien.

Chacun d’entre nous se sent forcément concernés lorsque ce genre de catastrophe arrive, personnellement ces évènements nous touchent d’autant plus que notre tour du monde doit commencer par le Japon et que notre itinéraire initial est donc fortement compromis.

Japon ou pas Japon ?

Certes, il reste 19 jours avant notre départ et la situation pourrait s’améliorer, mais force est de constater qu’aller au Japon actuellement n’est vraiment pas une bonne idée. Outre les répliques sismiques (qui n’est pas forcément notre plus grande inquiétude), le risque de catastrophe nucléaire est réel. Il serait inconscient de notre part d’y aller alors que la plupart fuit. Cependant, on ne peut s’empêcher de regretter les lieux, les activités et les villes que nous avions prévu de faire et aussi le mariage prévu d’un ami à Nagoya.

Itinéraire alternatif ?

Nous avons donc commencé à penser à un itinéraire alternatif (voir la page itinéraire), l’idée serait de commencer par le Cambodge (le Vietnam étant prévu juste après le Japon initialement, mais nous avons un visa seulement à partir du 26 avril donc nous ne pouvons pas débuter par le Vietnam). Essayons de voir les bons côtés des choses, nous aurons davantage de liberté en Asie du Sud Est si nous n’allons pas au Japon car les 3 semaines qui étaient prévues seraient « libres », et en plus nous pourrions être présents au Cambodge pour le nouvel an Cambodgien le 15 avril.

Billet d’avion ?

Carte-du-monde_moyenneNous avons contacté TravelNation pour leur demander ce qu’il était possible de faire compte tenu des évènements japonais. Ils nous répondu que les compagnies aériennes offraient la possibilité de changer la date du billet ou une nouvelle destination sans frais pour les billets de la semaine courante mais que pour l’instant il n’y avait rien de prévu pour les billets du mois d’Avril . Ils m’ont proposé de les recontacter la semaine prochaine afin de voir comment évoluent les évènements au Japon et surtout quelles seront les mesures prises par les compagnies aériennes.

Comme on dit : Wait and see… Mais il est vrai que c’est mal parti pour notre visite du Japon. A côté de ces considérations tout à fait personnelles, je renouvelle notre tristesse et notre soutien au peuple Japonais. Car la réalité c’est que mes contacts sur CouchSurfing m’ont envoyé un message pour me dire qu’il ne pourraient sans doute pas nous loger car eux même vont peut être évacuer ou qu’une amie japonaise a appris la mort d’amis de ses parents lors du tsunami.


Articles sur le même sujet :