Depuis quelques années, nous avons plutôt adhéré aux éditions Lonely Planet qu’à ses concurrents (Routard, Michelin, Rough guide et autres), notre voyage en Indonésie en 2010 nous a même fait prendre le Lonely Indonésia en anglais (pas édité en français). Bon, c’est une question de goût et d’habitude, je crois que chaque guide a sa raison d’être…

Pour la première partie de notre voyage, nous avons opté pour le Lonely Planet « Southeast Asia on a shoestring » en anglais (pas édité en français), il couvre tous les pays que nous allons faire jusqu’à la fin de l’été, il est assez gros, mais si on additionne tous les Lonely des pays individuels, il est plutôt compact ! Vous vous en doutez donc, le contenu est plus succinct que si nous prenions chaque pays individuellement.

Sachez que vous n’aurez aucun mal à vous procurez les guides (en général lonely, des fois routard) dans les pays asiatiques (souvent des contrefaçons), vous pourrez même revendre le votre quand vous quitterez un pays !

Voilà plus d’un mois que nous voyageons avec le Lonely, il faut avouer qu’il est bien utile ! Vous pourrez vous renseigner sur les points de vue à visiter, les moyens de rejoindre ou partir de la ville, les hôtels, restaurants et bars conseillés. Mais c’est loin d’être complet !! Vous devez vous en servir comme base de départ et non comme « bible » !

Nous utilisons essentiellement les parties logistiques, c’est à dire, les cartes, les informations pratiques pour rallier la ville visée et les moyens de transports conseillés sur place ainsi que les informations données sur les lieux à visiter (histoire de comprendre un peu mieux ce que l’on visite !) Généralement, nous ne cherchons pas spécialement à aller dans un des hôtels ou guesthouses cités dans le guide, cela nous sert surtout pour repérer les zones où sont situés les hébergements bon marché. Les parties restaurants et bars ne nous ont jamais servis, puisque nous préférons manger dans la rue ou nous balader pour trouver des restaurants peu chers au hasard.

Pour compléter votre guide, voici quelques pistes :

– Demandez une carte de la ville à votre guesthouse ou hotel : en général, on vous propose une carte de la ville et on vous indique les points remarquables

– Aidez vous du contenu des excursions organisées pour définir cotre propre itinéraire.

– Surfez sur travelfish.org : Excellent site d’information de voyage sur l’Asie qui vous permettra de compléter le Lonely sur les sites à visiter, les endroits ou trouver des hotel

– Prenez un scooter et baladez vous ! Rien de tel pour voir ce qui se trouve aux alentours, même sans destination précise, c’est peut être l’occasion de faire des découvertes !

– Demandez votre route aux locaux :  Et oui ! n’ayez pas peur, et même si la barrière de la langue existe, ils vous aideront à vous rapprocher du lieu recherché.

Alors mon Lonely, je l’adore, définitivement je  le prendrais avec moi (pas tout le temps quand même !!) ! Mais il est vrai qu’il est un peu limité. Et puis comment faisait on avant qu’on édite des guides ? On prenait une carte routière… et on explorait ! Voilà pourquoi, il faut laisser une petite part à l’inconnu, ne pas tout prévoir !

A bientôt pour découvrir le fruit de nos prochaines explorations !


Articles sur le même sujet :