C’est sur cette question de Bruno que j’ai commencé à réfléchir aux changements de mode de voyage que nous avions opérer depuis le début de notre tour du monde. Au début, je m’en souviens bien, il n’y avait pas de temps à perdre, chaque journée était consacrée à la visite d’un temple, d’un marché, un site. 2 nuits dans la même ville c’était bien un maximum. Au fil du voyage, on apprécie de « se poser », se sédentariser quelques temps dans un lieu où on se sent bien.

On peut en avoir marre de voyager ?

Est ce que je suis fatiguée de voyager ? Non ! Comment le pourrais-je ?
Mais une fois loin de chez nous, après quelques mois de voyage, serait on de nouveau à la recherche d’une certaine routine ? En quête de se recréer un environnement habituel, cherchant un peu de repos dans la découverte continuelle de nouveaux lieux ?
Pour mon cas, oui !
J’aime pouvoir déballer mon sac à dos sans savoir que je devrais le repacker le lendemain. J’aime revenir au même stand de « rôti » parce qu’ici ils sont vraiment bons ! J’aime le sourire de la gamine du proprio de l’hôtel qui me voit passer 4 fois par jour. J’aime arpenter les mêmes rues et ne plus regarder mon plan pour m’orienter dans une ville.

Alors, définitivement non, je ne suis pas fatiguée de voyager, je savoure juste chaque moment autrement, je privilégie la qualité à la quantité… Je préfère aller moins vite, capter plus de détails, quitte à en voir moins.

Ralentir, oui ! Mais pas décrépir !

Quand on s’attarde dans une ville, on capte mieux comment vive les gens, leur culture, leurs habitudes… Et, ça a quelque chose de plaisant. On a l’impression d’un instant de partager leur quotidien et c’est aussi ça le voyage ! Mais il faudrait des mois, voire des années avant de comprendre vraiment la vie de ces locaux, alors je n’en capte qu’une infime partie, mais elle est déjà tellement intéressante !

Je me souviens de voyageurs croisés au début qui nous disaient qu’on voyageait trop vite ! A ce moment là, je n’étais pas vraiment d’accord. J’avais envie d’en voir un maximum. Mais aujourd’hui je les rejoint sur le fait que voyager plus lentement a aussi ses avantages, bien que je n’adhère pas du tout au fait qu’ils rechignaient à dépenser quelques euros pour aller visiter un joli temple mais qu’ils passaient leur journée à boire de la bière (aussi locale soit elle !). Alors depuis quelques temps on alterne nos « modes de vie », on speed un peu pour voir les merveilles qui se présentent à nous et ensuite on se pose dans des villes accueillantes et plus authentiques pour se mêler au locaux l’espace d’une semaine…

Et vous, comment voyager vous ? Pas une minute à perdre ou pas pressé de repartir ?


Articles sur le même sujet :