Flashback, Février 2008. Je cède à la mode de l’Islande :-)

Anh (encore elle !) ouvre son cadeau de noël quelques mois plus tôt… Une simple enveloppe, à l’intérieur ? Des photos. Une aurore boréale, un geyser ainsi qu’une église à l’architecture… Islandaise. Elle tilte après quelques secondes. Je lui offre un week-end en Islande. Un beau cadeau pour elle et aussi pour moi finalement. Grace à un comparateur de prix de billets d’avion, j’ai pu dégoter des billets pas trop cher. Nous nous réjouissons d’avance de notre petit séjour. Le temps d’assurer la date comprise dans une fourchette pendant laquelle les billets sont pas trop cher, et le 13 février, nous décollons de Paris pour Reykjavik.

Là-bas c’est l’hiver. Je me rends maintenant un peu plus compte des raisons qui ont permises d’obtenir des billets accessibles. C’est probablement pas la meilleure saison. Pourtant, en été, à cause du soleil de minuit il n’est pas possible d’aller y admirer des aurores boréales. Je préfère casser le suspens tout de suite. Bien que nous y étions pendant la bonne période, il a fait nuageux toute la semaine, exception faite du jour où nous sommes repartis… En 3 jours, nous avons pris des excursions organisé pour découvrir ce pays très au nord, l’Islande c’est au niveau du Groenland en terme de latitude…

Premier jour, de l’aéroport à l’hôtel en passant par le Blue Lagoon

Passage quasi obligé, depuis l’aéroport de Reykjavik on peut facilement se rendre au Blue Lagoon avant de rallier la ville. Ce que nous avons fait. Le Blue Lagoon, c’est une étendue d’eau naturellement chaude, environ à 38°. Le nom lui vient de sa couleur, un véritable bleu glacier. Les vestiaires sont très modernes (ça m’a marqué !). Au fond de l’eau on peut sentir le sable sous ses pieds. Dehors la température est à peine au dessus de 0°. On préfère rester bien entier sous l’eau. Heureusement il est possible de rentrer dans l’eau à l’intérieur du bâtiment qui héberge les vestiaires :-)

Le deuxième jour : Le Cercle d’Or

Le deuxième jour, nous continuons dans la lignée, l’Islande les basiques. Nous partons en tour organisé visiter le Cerle d’Or. C’est un ensemble de trois sites célèbres : les chutes de Gulfoss, le site de Þingvellir et enfin les geysers de la vallée Haukadalur. Il y a un côté hors norme dans notre excursion. Dehors ce n’est pas la tempête, cependant il fait très froid. Il y a des bourrasques de vent glaciale de temps à autre. Nous visitons d’abord les chutes de Gulfoss. Le guide nous préviens qu’il n’y a pas de barrière, il faut donc faire attention lorsqu’on se déplace car le sol est glissant. C’est la surprise, en général c’est un site qu’on voit en photos dans un environnement… Verdoyant. Là, c’est presque monochrome blanc/gris (la photo ne représente pas la réalité, je l’ai modifié, je la trouve plus belle ainsi).

Gulfoss

Les chutes de Gulfoss

La seconde surprise je l’aurais lorsque nous visitons le deuxième site de la journée. Les geysers. En fait, le nom de geyser est d’origine islandaise. C’est le geyser Geysir qui a donné son nom à tous les autres. Lors de notre visite Geysir était endormi. Il se réveille lorsque la terre tremble où s’il y a une activité géologique. Dans ces cas là il recommence à projeter de l’eau à intervalle plus serrée. Au fur et à mesure que le temps passe, son activité re-diminue jusqu’au prochaine réveil : 2 fois par jour lors de notre visite pour sa fréquence, nous n’avons pas eu la chance de le voir en activité. Heureusement il y en a d’autres ! C’est là ma deuxième surprise si on peut dire… Attendre 15 minutes les doigts sur le déclencheur pour faire une photo quand il fait pas loin de 0°, c’est long, très long. Ma patience a payé et j’ai pu repartir avec le cliché que je souhaitais.

Geyser

Un Geyser

Dernière visite, la plaine de Þingvellir. Nous y allions pour voir le déchirement de la croutte terrestre qu’entraine l’expansion de la plaque. Il fait tellement froid qu’on nous demande après quelques minutes de remonter dans le bus. Nous n’avons pas pu en voir grand chose…

Troisième jour : Reykjavik

Journée libre dans la ville, avec quand même une partie organisée le matin. Le meilleur c’était bien évidemment de se balader librement. Le froid est moins perceptible dans la ville que dans la campagne. Nous avons pu découvrir des restaurants cher, bien que très sympa. Notamment un délicieux « Organic Fish And Chips » près du port. Cette journée clôturait notre rapide séjour islandais. Comme je le disais dans « Pas de vacances pour les Roundtrip« , c’est une destination que nous souhaitons revisiter, probablement un été cette fois !


Articles sur le même sujet :