Et voilà, nous sommes maintenant une semaine jour pour jour avant le départ (au passage, vous pouvez voir le compteur en pied de page !). J’ai converti mon inspiration matinale en ce petit billet… Comment se sent on avant de partir ?

Une semaine, déjà !

Une semaine avant, déjà. J’ai souvent l’impression que notre décision de tout quitter pendant un an date d’hier. Nous partions manger dans le quartier chinois, un samedi soir. En sortant de la voiture, les odeurs, l’ambiance du coin, me rappellent mes souvenirs d’Asie. Je me tourne vers Anh : « C’est décidé, je veux qu’on parte à l’étranger, en Asie et pour longtemps ».

Nous étions en septembre. L’idée aurait pu rester telle quelle, un moment où l’on se prend à rêver. Mais non, Anh se mis à en parler pendant le diner qu’on partagea, ensuite, avec nos amis (Sophie et JB, je vous salue :).

Les choses s’enchainèrent alors assez vite. D’abord, extension du voyage de 6 mois à 1 an. Puis extension des destinations, avec l’Océanie et les Amériques. Arrangement avec les employeurs, avec les familles et on l’arrive alors au point de non retour !

Et maintenant ?

Ca y est, on a dit « Au revoir » à tout notre entourage. Aux (ex)collègues, aux amis, aux familles. On profite encore des jours qui nous restent avant de partir pour se faire une dernière bouffe avec ceux qui peuvent.

La phrase qu’on entend le plus souvent est : « Alors vous êtes prêt ? »

Oui et non

Oui et non, le stress est palpable depuis le début de la semaine. On s’aperçoit en faisant les sacs qu’il nous manque 2-3 trucs. Des médicaments à acheter (pourtant on avait pondu un bel article sur la préparation santé), le problème de la moustiquaire que l’on a pas réglé ou encore les derniers points administratifs et j’en passe. Mon âme de manager me rappelle la loi de Parkinson « le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement »

On se retrouve forcé de courir alors qu’on ne travaille plus depuis 3 semaines (1,5 mois pour Anh -> Honte à toi !).

Il faut aussi que l’on se rencarde un peu plus sur les pays que l’on va visiter, Aye Caramba !

Le temps passe vite

S’il y a bien une chose dont on s’est aperçu c’est que même lorsqu’on ne travaille pas, le temps passe très vite. Nos journées se déroulent comme suit :
– 9h : levé, ptit déj jusqu’à 10h
– 10h : internet jusqu’à 11h
– 11h : douche
– 12h : c’est déjà le moment de manger
– 13h : sieste jusqu’à 14h
– 14h – 15h : prépartion du voyage
– 15h : marche avec les sacs, vélo…
Etc.

Je prends beaucoup de plaisir à essayer d’organiser ma vie « Online » pour Roundtrip (De même que je prépare avec soin la partie « Offline », les moyens de minimiser au maximum l’utilisation d’Internet  – lecture d’articles hors ligne, écriture offline aussi, etc. )..
J’ai (re)découvert twitter et pris contact avec plusieurs autres bloggers, souvent voyageurs. Nombre d’entre eux voyagent déjà et sont parfois sur la route depuis très longtemps, travailleurs nomades et connectés. C’est passionnant ! J’avais perdu de vue tout cela, alors que, moi aussi, j’ai déjà caressé le rêve de gagner ma vie sur le réseau des réseaux, libre de toutes contraintes géographiques !

On y arrive enfin !

Dans une semaine c’est le grand saut ! On est fébrile, on est content ! C’est enfin parti pour le Tour Du Monde. Avec d’importants regrets nous n’irons pas au Japon, nous n’assisterons pas au mariage de nos amis. Je pense néanmoins que d’ici quelques semaines, les médias se seront tus et les occidentaux n’en garderont qu’un vague souvenir. L’ambassade de France lèvera ses mises en garde (le président se rend déjà à Tokyo) et les touristes reviendront.

Dans une semaine, nous seront à Bangkok et nous assiterons à la fête de l’eau, Songkran ! On sera débarrassé du stress du départ ! On pourra commencer à se laisser porter, à voyager où l’on veut, quand on veut, sans contraintes. On oubliera aussi nos doutes sur ce choix de vie. Bref…

Vivement le départ !


Articles sur le même sujet :