En arrivant aux USA nous étions assez mal préparés, on l’avoue. Plus le pays a un coût de la vie elevé, plus il faut s’organiser. Les erreurs coûtent plus cher. Que ça soit une visite qui n’était pas à notre goût ou un trajet réservé au dernier moment. Nous nous sommes donc arrêté quelques jours à Los Angeles pour potasser un peu ce que nous pouvions faire. Rapidement nous étions sûrs de vouloir visiter plusieurs parcs nationaux.

Planifier ses visites

Si l’on part sur un circuit il est important de planifier ses visites. Savoir combien de temps l’on compte passer sur place. Ainsi on ne se mordra pas les doigts en ayant provisionner trop pour un petit parc où il est impossible de randonner ou au contraire pas assez pour un plus grand.

En se rendant sur le site de US National Park Service, on peut accéder à des informations sur chacun des grands parcs nationaux américains ainsi qu’à une rubrique d’aide à la planification.

Aux USA on se déplace beaucoup en voiture. Les parcs ne font pas exception et en général vous pourrez quand même admirer la nature sans utiliser vos jambes. Cependant, si vous comptez marcher, n’oubliez pas d’inclure une marge pour boire, manger et parfois trouvez l’origine du sentier ciblé.

SURTOUT, prévoyez des pique-niques. La nourriture est au choix introuvable ou à un prix prohibitif dans les parcs. En général vous trouverez de l’eau sans problème.

Enfin, le logement est lui aussi à un tarif prohibitif. Les solutions :

  • Dormir dans les villes proches et pas à l’intérieur
  • Réserver en avance
  • Eviter les week-end et vacances scolaires

Carte et Guide Touristique

Les parcs ont des horaires d’ouverture et de fermeture. En réalité, cela ne vous empêche pas d’y entrer ni d’en sortir. Veillez quand même à vous pointer aux horaires d’ouverture des guichets pour l’entrée.

Ainsi les rangers vous remettrons en plus de votre ticket, un dépliant complet et un journal. Le dépliant contient une carte avec l’accès aux principaux sentiers.
Le journal contient des conseils et des informations sur les activités possibles. Ainsi il est édité plusieurs fois par an selon les saisons.

Alors, un guide touristique (Lonely Planet / Routard) est il utile malgré cela ?
Oui, surtout si votre temps est compté. Ils vous indiqueront les meilleurs spots à voir et parfois à quelle heure s’y rendre pour les photographies.
Non, car vous pouvez trouver pas mal de ces informations sur Internet.
Je vous conseils à chaque fois d’étudier ces deux points :

  • L’endroit où vous compter regarder le coucher du soleil
  • L’endroit où vous compter manger le midi

Economiser sur l’entrée

Pour que vous ayez un ordre de grandeur, l’entrée au Grand Canyon National Park est également de 25$. Même prix pour Yosemite. Souvent le tarif pour les parcs les plus connus est de cet ordre là. Et plutôt dans les 10$ quand il s’agit d’un parc un peu moins célèbre ou plus petit.

Du coup, si vous comptez en visiter plusieurs, posez-vous sérieusement la question d’acquérir un pass “America The Beautiful”.

Ce pass est valable un an. Il ouvre l’accès à tous les parcs nationaux américains. C’est à dire que chaque parc qui porte comme suffixe National Park ou National Monument.
Ce pass est disponible à quasi toutes les entrées. En visant un grand parc comme Yosemite vous assurerez le coup. Et il coûte… 80$. Pas mal pour un accès illimité pour un véhicule.

Le calcul est vite fait, après 4 grands parcs on rentre dans ses frais. Intéressant si on reste longtemps là-bas où si on fait plusieurs voyages dans l’année !

Sur Holidaycheck vous trouverez des avis d’hôtels aux États-Unis et plusieurs informations touristiques.


Articles sur le même sujet :