C’est Fabrice, du blog instinct-voyageur qui a soulevé ce problème sur la page du contenu des sacs. Je vous invite d’ailleurs à lire la discussion en commentaire très intéressante sur le sujet.

Il prône comme tous le voyage léger. C’est aussi mon cas. Pourtant, il est vrai qu’embarquer 3 kilos de matériel informatique/photo sur le dos va un peu à l’encontre de ce principe !

Surtout que c’est du matériel cher, qui vaut parfois plusieurs mois de salaire à l’étranger. Transporter ce genre d’affaire peut compliquer la façon de voyager car on risque le vol et la casse. Alors que faire…

 

Le mieux est d’éviter d’en emmener, mais on peut avoir des besoins (envie ?) particulier, quelques exemple de blog de voyageur chargé :

Mediareporter – Tour du monde en 7 ans avec des projets de reportage

Blog des Lellu – Passionné de photo

Romain-World-Tour – Cinéaste

Roundtrip.fr – Passionné de photo

 

A chaque fois l’ordinateur est plus ou moins optionnel, mais cela facilite grandement les choses pour faire le tri de ce que l’on a enregistré ainsi que faire du montage ou du traitement / catalogage pour les photos (surtout que cela peut devenir vite rébarbatif si on a en plusieurs milliers à traiter d’affilé).

Je dois abandonner mon matériel quelque temps (Trekks, excursions, etc.), que faire ?

Faire du coachsurfing et laisser ses affaires chez votre hôte.

Un des points forts du site http://www.couchsurfing.org/ est de proposer un système d’évaluation et une adhésion payante. Cela permet de faire un tri et il doit être vraiment très rare de tomber sur une personne malveillante. Comme l’a souligné Chris ce sont alors les autres personnes qui seraient de passage chez votre hôte qui pourrait vous voler votre matériel. Les chances sont très faibles !

Laisser ses affaires dans un hôtel de confiance

Il s’agit de sentir les choses et il faut aussi voir où vos affaires seront laissées. Eventuellement prendre une chambre dans un établissement de meilleur standing peut être un peu plus sûr et peut vous permettre d’avoir un coffre.

Avoir des points de chute

Si on fait le tour de ses connaissances il n’est finalement pas rare d’avoir au moins des amis d’amis (à défaut d’ami) qui habitent à l’étranger. Pour l’instant, nous avons des points de chute au Vietnam, au Cambodge, à Singapour, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Chili et enfin au Canada ! On peut envisager sans trop de problème de poser ses affaires pour un temps…

Faut-il éviter les dortoirs  ?

Difficile à dire. Jamais essayé pour l’instant. Romain y a dormi à plusieurs reprise sans problème (ce n’est pas là qu’il s’est fait voler). A deux le tarif des dortoirs est nettement moins intéressant que seul puisqu’en général on divise déjà quasiment le logement par deux.

Le vol

Toujours selon Chris, l’attitude est importante. Il faut aussi faire preuve d’un minimum de prudence (il n’y a pas que le matériel photo qu’on peut se faire voler, l’argent liquide intéressera plus du monde !). Passez inaperçu (autant que faire se peut). Quand on photographie ou que l’on filme, éviter de faire comme si vous étiez au Zoo (c’est malheureusement du déjà vu…).
Le risque est présent partout. L’Amérique Latine semble être le continent où les vols sont les plus fréquents. L’Océanie est plutôt calme, surtout la Nouvelle-Zélande. L’Asie cela varie selon les pays, un des plus sûr étant l’Indonésie.
Il convient de faire preuve de bon sens, peu d’argent dans les poches, une partie dans une poche cachée. Ne pas sortir avec sa CB, éviter de montrer son appareil photo, etc.

De la prudence quoi !!!

Et la casse ?

Je ne suis pas inquiet pour cela. Mon appareil photo est tellement solide que je le transporte sans housse, il est déjà tombé et cela ne se voit pas (faut dire qu’il fait presque 1 kilo le bougre !). Sinon on peut l’emballer dans des vêtements et surtout une bonne housse est importante. Je parle là d’une housse de transport, puisque lorsqu’il est utilisé, autant s’en passer !
L’ordinateur peut être un peu plus sensible. Cela dépend du modèle. Les Macintosh sont plus cher que leurs homologues PéCé mais la construction est de qualité (voir un démontage sur iFixit). Privilégier les disques de type SSD peut être intéressant car ils sont insensible aux chocs. Le métal est plus solide que le plastique aussi. Une bonne housse est importante. Pour avoir transporter souvent mon Macbook Air 13″ et l’avoir assez mal traité, je garantie sa solidité. Un veritable ordinateur de baroudeur contrairement à ce qu’on pourrait penser en le voyant !

Assurer son matériel, est ce une bonne idée ?

Les assurances de voyage sont plutôt radines pour l’assurance de vos affaires. Par exemple, la célèbre Marco Polo d’AVI couvre 300€ de bien dans la limite de 300€ par objet, extensible à 1000€ avec toujours la même limite par objet (pour 18€ / mois supplémentaire). Les anglais de round-the-world font à peu près pareil. Il existe des assurances spécifique pour le matériel video et photo comme Pixel Assur. Je n’ai pas réussi à trouver de feedback sur Internet mais je ferais des recherches plus poussées après avoir quitté mon travail. En tout cas il y a bien quelqu’un qui répond aux emails (c’est déjà un bon point !). Reste à voir la prime d’assurance.
Pour éviter de payer pour rien, il est vraiment important de comparer les assurances voyage.

Je suis mitigé sur l’assurance au dessus de 300€ (quoi que). Souscrire une assurance chez Pixel Assur peut être intéressant selon le montant de la prime. Ces produits peuvent permettrent de voyage plus tranquille et de dormir sur ces deux oreilles…
N’hésitez pas à donner vos avis et conseils en commentaire !


Articles sur le même sujet :