Nous avions déjà fait du camping, Anh et moi, chacun de notre côté quand nous étions plus jeune. Le voyage en camping-car nous donnait plutôt une impression de moyen de transport « beauf ». Nous n’étions pas emballés. A vrai dire, nous avions pensé avant de partir à en louer un, cependant nous n’imaginions pas que ça pourrait-être une des plus belles expériences de notre tour du monde. Il est maintenant presque sûr que nous réitèrerons. D’ailleurs, après en avoir loué un dès notre arrivée en Australie, nous avions continué dans le centre rouge puis en Nouvelle-Zélande. Pas besoin d’avoir son matériel de camping et d’outdoor, on vous prête tout ce dont vous aurez besoin. Ce qui nous a le plus plu c’est le contact avec la nature, la liberté presque totale, le mode de voyage écologique. Certes, un gros van ça consomme, en contre partie vous faites avec les moyens du bord : 80 litres d’eau par jour pour faire 3 vaisselles, 2 douches et les toilettes, vous vous rendrez vite compte qu’il vaut mieux ne pas laisser l’eau couler trop longtemps ; l’electricité, elle, se recharge en roulant, avec parfois un panneau solaire sur le toit en complément !

Je vous donne donc quelques conseils qui pourrait bien vous être utile si vous envisagez de voyager en camping car (ou camper van).

La loi

Ce qu’il faut savoir, c’est que dans les faits vous pouvez très bien tenir longtemps sans avoir à vous rendre dans des campings aux tarifs excessifs. Il faut bien entendu se renseigner sur la règlementation en vigueur avant de s’arrêter n’importe où.

En Nouvelle-Zélande :

La législation tolère le free camping, donc vous pouvez vous arrêter virtuellement où vous voulez pour dormir. Cela sous ces conditions :
– Vous ne devez pas laisser de trace de votre passage, c’est donc nettement plus simple avec un véhicule self-contained (C’est à dire autonome pour la récupération des eaux usées, de manière à ne pas polluer les sols. Vous devez donc être équipé de WC chimique et d’un réservoir des eaux usés).
– Une liste d’endroits interdite est à respecter : http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-stay/freedom-camping/prohibited-conservation-areas/
– Pour en revenir aux camping-car autonomes/self-contained, il y a un panneau qui peut indiquer à certains endroits que seul ce type de véhicule est autorisé à camper (un argument supplémentaire).

En Australie :

Vous ne pouvez pas vous arrêter n’importe où. Dans le désert central, étant donné que les distances à parcourir sont très longues, il y a des aires d’arrêt sur les routes : lorsque vous pouvez y passer la nuit, il est indiqué « Overnight parking 24h authorized ».
La loi est peut-être différente dans les autres états… (nous sommes restés dans le Northern Territory). Cela dit à l’intérieur des parcs les coins camping peu équipé ne sont pas très cher, à vous de les trouver.

Aux USA :

Si nous n’avons pas essayé, je m’étais un peu renseigné, j’avais notamment vu qu’on pouvait s’arrêter pour dormir sur les parkings des supermarchés Walmart. :-)

Autonomie du camping car

Ces informations pourront vous être utiles pour mieux évaluer vos itinéraires, surtout les premiers. Vous gagnerez du temps et éviterez des galères.

Le gaz

Une bombonne de gaz de 4 kilos a été suffisante pour nous (13 jours) pour :
– Faire la cuisine 3 fois par jour
– Prendre 2 douches chaudes par jour (une chacun)
– Utiliser de l’eau chaude la vaisselles récalcitrantes (cas rare).

A chaque fois nous avons bien fait attention d’allumer le chauffe-eau uniquement le soir lorsque nous faisions notre arrêt pour dormir.

L’eau

Un réservoir de 100 litres tient, en économisant, 24h :
– 3/4 vaisselles
– 2 douches
– les WC
– L’eau pour la cuisine (cuisson des légumes ou pâtes)
Après cela vous devrez vous passer d’eau ! Pour boire nous achetions de l’eau en bouteille, ainsi nous n’avions pas à nous soucier de la qualité de l’eau qu’on injectait dans le réservoir du van.
Pour les eaux usées, il faut rechercher les « dump stations », c’est à dire des stations de vidange. En général, en plus de pouvoir vider les eaux usées vous pourrez remplir vos réserves. Renseignez-vous dans les offices de tourisme pour obtenir une carte des stations.

L’électricité

La batterie sur un van de 2 personnes tient largement une journée en utilisant peu la lumière et la hotte, seuls appareils qui fonctionnent sur la batterie en plus du frigo et des WC. Pour recharger ce qui nécessite du 220/110V je vous conseille d’utiliser un adaptateur allume-cigare / 220V, à brancher seulement quand vous roulez : sinon vous risqueriez de mettre la batterie à plat et de ne plus pouvoir redémarrer.

La location

En Australie nous avons trouvé que Backpacker Campervans (maintenant nommé Mighty) offrait de très bon prix. En Nouvelle-Zélande nous avons été contraint de louer chez Apollo faute de disponibilité chez Backpacker.
Lorsque vous louez, ne faites pas de course en avance : en effet, vous devriez pouvoir récupérer des WC chimiques, de l’huile, du sel, etc. au moment de récupérer votre véhicule. Chez le loueur, il y a une caisse dans laquelle les gens déposent ce dont il n’ont plus besoin lorsqu’ils rendent leur camping-car. Si vous comptez conserver de la nourriture entre 2 locations peut-être que vous devriez envisager d’avoir une glacière à disposition !

Lisez bien le contrat de location :
– Il est probable que vous ne soyez autorisé qu’à circuler sur des routes bitumées. Faites donc attention à vos pneus !
– Les assurances : on vous en refourguera certainement trop, à vous d’éviter le superflu.
– Vérifiez bien que le kilométrage (mileage aux US !) est illimité.

Pour les courses, vous allez découvrir le plaisir d’avoir une chaine du froid parfaitement préservée (du chariot directement dans le frigo!). Gardez en tête que vous pourrez trouver des produits locaux sur les routes : fromages,vin -même dans d’autres pays que la France- et aussi fruits, légumes, etc…  ! Trackez les fermes.

Le prix

Le plaisir a un prix. Inutile de comparer à une voiture + un hôtel pas cher : c’est plus cher, même en faisant l’économie faite avec la cuisine.

Quelques exemples (tarifs de 2011) :

122$ AUD (=81€)   / jour – Loué à Darwin, Australie. Modèle sans WC ni douche pour 2 personnes.

279$ AUD (=181€) / jour – Loué à Alice Springs, Australie. Modèle avec panneau solaire, WC, douche, haut vent électrique pour 4 personnes. Surclassé.

163$ NZ    (=101€)  / jour – Loué à Christchurch, Nouvelle-Zélande. Modèle avec WC et douche pour 2 personnes.

Des images en Camping Car !

Bah oui, nous sommes sur Roundtrip tout de même ! Et on aime les photos. Alors, voilà un aperçu des nos aventures en Camping Car :

Apéro dans le van - Saumon et vin de NZ acheté à la ferme avec des crackers

Apéro dans le van – Saumon et vin de NZ avec des crackers

Arthurs Pass

"Brekkie" chaud, t° ext = 0

« Brekkie » chaud, t° ext = 0

Coucher de soleil et mouton

Coucher de soleil et mouton (NZ)

Le plein, en Australie, dans le désert

Le plein, en Australie, dans le désert

Lake Tekapo

Lake Tekapo

Nuit à Fairlie Area... Après une tempête de neige

Nuit à Fairlie Area… Après une tempête de neige

Premier Van

Retour de Milford

Retour de Milford

Spaghetti devant Uluru

Spaghetti Bolognaise devant Uluru, le vrai luxe

Vers Milford Sound

Vers Milford Sound


Articles sur le même sujet :