Petite réflexion philosophique ce matin. Pourquoi partir sans itinéraire ? Vaut-il mieux se laisser aller au grès du vent ou tout prévoir au millimètre ? Ou bien prendre des bus de manière ératique et revenir sur ses pas dans un style très désorganisé ? Un vol de dernière minute est-il préférable à un vol réservé longtemps à l’avance ?

Très franchement, il est difficile de répondre. Nous, nous avions décidé de voyager entre les deux. Ainsi nous avions réservé les vols très long courrier pour des questions de coûts qui sont plus ou moins évidentes. Emballés par Travel Nation qui nous avait proposé un pack de 6 vols au départ, l’amorce était faite, ainsi que le retour depuis Montréal. Pour 2400€.

J’étais plus partisan pour réserver au fur et à mesure de mon côté. Je me disais qu’éventuellement on pourrait profiter des promotions qui se présenteraient. Nous aurions eu alors une liberté plus que totale. Les simulations que j’effectuais donnaient cependant Travel Nation très largement gagnant. Pourtant j’ai tourné le problème dans tous les sens. En vain.

Chiloé Maisons

Chiloé -> Un goût de trop peu…

Je n’ai pas le sentiment de m’être senti bloqué par notre planning. A quelques exceptions près :

– Nous avions décidé de nous rendre en Patagonie depuis Santiago du Chili en avion. Le vol aller nous a joué des tours et nous n’avons pas pu visiter l’île de Chiloé comme nous le voulions. Nous y avons juste fait un saut d’une journée. Puis arrivés en Patagonie nous avons littéralement couru pour faire tenir ce que nous voulions voir et faire. Pas possible de s’éterniser alors que j’aurais bien aimé.

– En Nouvelle-Zélande, nous nous sommes tellement plu que c’est l’unique fois où nous avons contacté notre agence de voyage pour demander un décalage du vol. Pas de chance pour nous, nous avons décidé cela tardivement (environ 5-6 jours avant le vol). Après quoi il n’y avait plus de place avant 1 mois alors que l’idée était d’étendre d’une semaine ou deux, pas plus (surtout que notre argent partait très vite là-bas !).

Sinon, nous avions conservé pas mal de latitude. En Asie notamment où nous avons parcouru des milliers de kilomètre en bus. Nous faisions l’itinéraire au jour le jour. En Amérique Latine aussi, dans une moindre mesure. Nous avons quand même passé 2 semaines en Argentine, chose qui n’était pas prévu. Enfin nous avons aussi dévié notre route pour faire escale à Cuba, au détriment du Canada (fixé par le billet de retour).

Donc de la liberté nous en avons eu et avec du recul je me dis que notre choix n’était pas mauvais car parfois c’était un peu la prise de tête pour se décider où aller. Certes la liberté totale c’est chouette, néanmoins se laisser porter en suivant ce qui a été prévu à l’avance c’est très reposant aussi.

Notre voyage c’était la découverte et aussi le repos !

Et vous, plutôt organisés ou désorganisés vos voyages ?


Articles sur le même sujet :