Partez à la découverte de la route de la soie en Ardèche

L’Ardèche est une région accidentée avec des routes sinueuses, des vues lointaines et des villages médiévaux. C’est à environ une heure et demie au sud de Lyon et c’est aussi une terre de végétation diversifiée. Il a de profondes forêts de moisi accrochées aux pentes rocheuses, des plaines plates d’oliviers et de vignes et les premiers indices de la Garrigue plus au sud. Par endroits, ses gorges boisées et ses rivières semblent sauvages et indomptées et il est facile d’oublier que les « arbres d’or » (le surnom des mûriers en raison de leurs couleurs éclatantes et de la richesse qu’ils ont apportée à la région), ont enflammé la terre.

L’élevage de vers à soie et la production de soie faisaient partie intégrante du paysage et de la vie ici. C’est une région encore parsemée de grands moulins à soie en pierre abandonnés et de magnaneries (dont la plupart sont aujourd’hui des maisons familiales ou des gîtes). Et la sériciculture a encore une influence ténue sur la terre, même s’il faut regarder d’un peu plus près pour la trouver.

Les Faugères, à Saint-Vincent de Barres

Aujourd’hui, vous pouvez tout sauf un aperçu de cette époque révolue alors que vous vous aventurez au plus profond de l’Ardèche. Commencez votre visite par un séjour aux Faugères, à St.Vincent de Barres au nord-ouest de Montélimar. St.Vincent est un village fortifié du XIe siècle (l’un des nombreux villages de caractère de la région) et Les Faugères est une maison du XVe siècle qui vous plongera dans le temps. C’est un charmant gîte mais aussi l’un des rares endroits où l’on peut encore assister à l’élevage des vers à soie. Ils ont leur propre musée et verger de mûriers et organisent des ateliers éducatifs, des reconstitutions et des expositions.

Voici les meilleures choses à voir en Ardèche :

Depuis Saint-Vincent, dirigez-vous vers le nord et prenez la D120 à l’ouest depuis les rives du Rhône. C’est une route qui devient de plus en plus sinueuse et haute car elle longe la Vallée de l’Eyrieux mais jette des vues fabuleuses sur les collines. Aux imprononçables Les Ollières sur Eyrieux, vous pouvez descendre la Dolce Via. C’est une ancienne voie ferrée qui a été transformée en voie verte et qui se fraie un chemin à travers les collines surplombant la vallée. Loin en dessous, vous verrez moulin après moulin, majestueux dans leur décadence, tandis qu’à droite et à gauche, vous verrez le bâtiment de ferme occasionnel qui abritait autrefois les vers à soie.

La route de Privas

Il y a un musée de la sériciculture à l’est d’Aubenas qui vous donne une bonne excuse pour explorer la région en voiture. L’Ardèche est un lieu où vous trouverez à foison nature et panoramas à couper le souffle et pour un challenge de conduite, empruntez la route d’Ollières sur Eyrieux à Privas.

Quel spectacle bienvenu dans la jolie ville de Privas lorsque vous arrivez enfin à terre et quel endroit idéal pour déjeuner et récupérer. La Boria, dans la Cour du Palais, offre une vue imprenable depuis l’arrière-salle sur les collines et la vallée et sert des plats gastronomiques standard et locaux. On se croirait dans une petite oasis dans une ville qui se sent nettement isolée.

Laura K.

Le voyage est pour moi l'absolution de l'âme. Vivre pour découvrir est mon leit motiv. Mes articles sont un petit morceau de moi et de ma philosophie, j'espère que vous prendrez du plaisir à les lire :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *